Emmanuel  ASTIER , Naturopathe , Sophrologue , Hypnothérapeute

« L’Acné : Une Pathologie Cutanée à Prendre au Sérieux !

Des Solutions Naturelles pour un Équilibre Cutané »

De nos jours, l’acné est de plus en plus reconnue comme une véritable pathologie cutanée. Très fréquente et quasiment universelle, elle représente la première cause de consultation en dermatologie. Souvent perçue – à tort – comme un phénomène passager durant l’adolescence, l’acné peut persister ou réapparaître à l’âge adulte, avec une prédominance chez les femmes. Ainsi, elle affecterait non seulement plus de 3 adolescents sur 4, mais également 50 % des femmes dans la vingtaine, un tiers dans la trentaine et un quart dans la quarantaine.

Généralement, la prise en charge de l’acné repose sur l’utilisation de topiques appliquées localement et de traitements oraux (pilules contraceptifs, isotrétinoïne, antibiothérapie…). Ces solutions, non anodines pour l’organisme, sont de plus en plus décriées pour leurs nombreux effets indésirables tels qu’une fragilité de la peau, des irritations, une sensibilité au soleil, une desquamation excessive et des déséquilibres hormonaux.

De plus, il est important de noter qu’une fois le traitement interrompu, l’acné peut réapparaître, car ce dernier ne cible pas essentiellement les causes profondes qui contribuent à l’apparition des lésions cutanées.

Outre les axes de travail concernant l’hygiène de vie (alimentation, gestion du stress…), la meilleure approche pour lutter efficacement contre l’acné doit être globale, en ciblant à la fois le soulagement du trouble lui-même et le traitement de ses causes sous-jacentes. C’est pourquoi une approche complète et efficace repose obligatoirement sur plusieurs axes combinés :

  1. La régulation de l’activité hormonale : Les hormones androgènes jouent un rôle essentiel dans le fonctionnement des glandes sébacées en régulant la production de sébum et en intervenant dans la modulation des processus de kératinisation. À l’inverse, les hormones œstrogèniques ont un effet bénéfique sur l’acné. Les taux d’œstrogènes sériques sont d’ailleurs plus faibles chez les personnes souffrant d’acné. Il est donc important de réguler l’activité hormonale de manière naturelle, tout en restant en accord avec les mécanismes physiologiques du corps. Pour ce faire, le sabal est un petit palmier riche en actifs identifiés comme anti-androgéniques qui répond complètement aux problématiques hormonales mises en jeu dans l’acné.
  2. L’élimination des toxines : La peau peut être perçue comme une « porte de sortie » pour certains déchets présents dans l’organisme. Dans cette optique, l’acné peut être considérée comme une manifestation physique d’une surcharge en déchets colloïdaux, épuisant le foie et suractivant les glandes sébacées. C’est pourquoi la pensée sauvage et la bardane sont traditionnellement recommandées pour traiter l’acné. Ces deux plantes possèdent effectivement des propriétés détoxifiantes, drainantes et dépuratives.
  3. L’action sur la physiopathologie : Il existe quatre principaux facteurs impliqués dans le développement de l’acné : la sécrétion excessive de sébum, l’augmentation de la kératinisation à l’origine des comédons, la prolifération bactérienne et l’inflammation. Il est donc important de cibler chacun de ces aspects par le biais d’actifs naturels. Le zinc, par exemple, permet d’inhiber la croissance bactérienne et de réduire le score inflammatoire des personnes souffrant d’acné. La vitamine A (rétinol) et la vitamine D, quant à elles, régulent l’activité des glandes sébacées et limitent la formation de comédons.
  4. L’amélioration de l’aspect de la peau :« Il n’y a pas une seule maladie qui cause plus de traumatisme psychique, d’incompréhension, de sensation d’insécurité, d’infériorité et de souffrance psychique que l’acné ». La réduction du nombre de lésions acnéiques, l’atténuation des marques cicatricielles ainsi que la prévention de nouvelles cicatrices doivent donc constituer des axes à part entière dans la prise en charge de l’acné. Dans ce cadre, la Centella asiatica est une plante originellement utilisée comme agent cicatrisant en cas de brûlures, de greffes de peau ou de radiodermites mais qui fait désormais ses preuves dans l’acné. Elle stimule la synthèse de collagène et réduit les processus à l’origine de la formation de cicatrices. L’actif breveté Centellicum® hautement concentré en actifs de Centella asiatica a d’ailleurs fait l’objet de plusieurs études cliniques,

Ainsi, lorsqu’il s’agit de supplémentation grâce aux compléments alimentaires, l’efficacité réside dans la synergie que vous allez mettre en place avec votre alimentation.

Hashtags : #TraitementAcné #EffetsIndésirables #DéséquilibresHormonaux #CausesAcné #LésionsCutanées #ÉquilibreHormonal #Acné #Dermatologie #BienÊtreCutané #SolutionsNaturelles #ÉquilibreCutané #PeauSaine

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.