Emmanuel Astier    Naturopathe – Hypnothérapeute – Formateur

Burn out … la suite …

Qui est plus particulièrement exposé à ce mal-être ?

Tout le monde peut être touché par le burnout, mais les causes sont souvent multifactorielles. Il faut être soumis à un stress chronique, souvent une charge de travail importante, des problèmes d’organisation et de communication au sein de l’entreprise. Les hommes sont plus souvent touchés, davantage de jeunes et des gens avec un niveau de diplôme plus élevé. On dit généralement qu’il s’agit de la « maladie du cadre ». Après, il existe de multiples facteurs plus personnalisés liés à  une facilité d’adaptation différente au stress. Les perfectionnistes sont par exemple les plus touchés. Certaines personnes sont aussi plus vite stressées, d’autres connaissent des vies privées compliquées ou trop de solitude. On relève aussi de la frustration dans le travail fourni et la manière dont il est reconnu par les autres, donc un manque de reconnaissance, un besoin d’autonomie, une demande non avouée de soutien.
Comment agir ?

Vous devez analyser la surcharge de travail et tenter de déléguer auprès de vos collaborateurs ou d’un stagiaire pour vous alléger. La communication au sein de l’entreprise doit s’améliorer et être positive, humaniste, constructive. Le burnout est souvent lié à un manque de communication avec un(e) supérieur(e) hiérarchique, il est donc essentiel de tenter de parler, de mieux se faire reconnaître, d’obtenir un changement de rythme de votre travail, de refuser de ramener du travail  le soir et les week-ends à la maison. Si cela vous semble irréalisable dans l’immédiat…, alors tentez de travailler sur vos capacités d’adaptation grâce à la PNL et à l’hypnose (gestion du stress, relaxation, etc.). Mais il est important d’en parler déjà autour de soi, avec ses collègues. Pour vous en sortir , vous n’aurez d’autre choix que de réussir à vous imposer des limites, même si ce n’est pas évident puisque vous voulez toujours mieux faire. L’extrême, c’est évidemment de changer de travail, mais ce n’est pas toujours évident. Si en période de rush, il est difficile de sortir la tête du travail, vous devez absolument durant les autres périodes alterner travail et repos, prendre du temps pour soi, faire du sport, se promener, voir sa famille et ses amis,.